Une campagne syndicale
de boycottage


Une cible appropriée
et un message juste

Afin de mettre la pression sur un employeur déraisonnable, le mouvement syndical invite souvent le public à boycotter un produit ou un service, ou à ne pas fréquenter un établissement donné. La campagne syndicale de boycottage typique fait appel à la compréhension et à la solidarité du public envers les revendications légitimes des membres syndiqués.

Bien que certains citoyens consciencieux et solidaires répondent à un tel appel, je prétends qu'une campagne syndicale de boycottage qui veut réussir doit aussi tenter de convaincre le client potentiel que c'est dans "son" intérêt de ne pas acheter le produit ou le service en question, ou de ne pas fréquenter l'endroit à boycotter.

Je prétends également qu'avant de faire un appel au boycottage, il serait particulièrement avantageux d'entreprendre une étude méticuleuse du produit, du service ou du commerce de l'employeur, de ses clients (particulièrement ceux qui l'utilisent le plus), de ses compétiteurs, du positionnement marketing, du réseau de distribution, des stratégies de publicité et de promotion, de la structure des prix, des forces et des faiblesses de la compagnie sur le plan marketing, de même que toute autre information de marketing pertinente.

Un plan stratégique écrit et détaillé pourrait donc être confectionné par un consultant syndical en marketing, comme moi, et alors soumis à l'exécutif syndical pour approbation.

Ainsi, le message syndical de boycottage s'adresserait aux gens dans le bon segment cible, ferait référence à leurs besoins et à leurs perceptions et se prononcerait sur les bénéfices spécifiques attribués au produit, au service ou au commerce par la compagnie cible, au lieu de seulement dénoncer l'intransigeance patronale.


Faire du marketing ou du boycottage
Deux côtés de la même médaille

Lorsqu'une compagnie désire augmenter sa part du marché, elle fait appel à son département de marketing ou à des consultants en marketing qui, eux, entreprennent des analyses et études exhaustives et soumettent un programme soigneusement formulé pour réaliser l'objectif. Si un syndicat était en conflit avec cette même compagnie et désirait réduire sa part du marché en le boycottant, des consultants syndicaux en marketing devraient être appelés pour entreprendre les mêmes analyses et études et pour élaborer des plans stratégiques bien structurés ayant évidemment un objectif tout à fait à l'opposé d'un plan fait par ceux et celles travaillant pour la compagnie.

On ne peut pas assez souligner que l'information de fond nécessaire pour bien concevoir et exécuter la campagne de boycottage est la même que celle requis par les professionnels en marketing qui tentent de mousser les affaires de la compagnie. C'est tout comme l'avocat patronal et l'avocat syndical qui lors d'un arbitrage doivent, tous les deux, connaître les mêmes lois et la même jurisprudence.


Par exemple

Supposons qu'un magasin à boycotter distribue des circulaires le premier mercredi de chaque mois dans les quartiers ouvriers, se vantant d'offrir les meilleurs prix sur certaines sortes de marchandise. Ne-vaudrait-il pas la peine d'organiser une distribution de circulaires par les membres du syndicat dans le même quartier, le même jour, donnant des exemples de marchandise similaire à des prix plus bas ailleurs.

Le syndicat doit d'abord identifier le positionnement des produits, des services ou du commerce de l'employeur à boycotter, de même que les principales caractéristiques du marché, afin de développer des messages et des tactiques contrariantes et dérangeantes qui appuieraient le boycottage.

Encore, si le produit à boycotter est employé par des femmes de 45 ans et plus, dans les régions rurales, c'est évidemment elles qui doivent être ciblées. De plus, si la compagnie positionne son produit comme étant le plus sécuritaire, le message de la campagne de boycottage doit être centré sur cette "qualité" en premier.

Le message syndical de boycottage doit donc viser le bon marché cible et ceci à partir des besoins et des attentes du consommateur (un produit sécuritaire dans l'exemple ci-haut) et ne pas uniquement dénoncer l'intransigeance patronale.



Veuillez continuer afin de découvrir des exemples pratiques où le marketing pourrait être mis à contribution dans les campagnes de boycottage, d'organisation et recrutement, ou de consolidation afin de renforcer un syndicat. Également, lisez quelques FAQ's au sujet du marketing pour le mouvement syndical ou une explication plus détaillée du sujet. Enfin, consultez l'expérience et les qualifications d'Allen Gottheil, plus particulièrement ses clients syndicaux en marketing, de même que d'autres clients syndicaux, ses expériences de travail comme permanent syndical et comme enseignant et son éducation et formation. Sinon, retournez à l'introduction.

Si vous avez des commentaires ou des critiques, des fleurs ou des pots...
Veuillez envoyer un message à:
Allen Gottheil: allengottheil@sympatico.ca

copyright © Allen Gottheil 1999
Montréal, Québec
Tél: (514) 481-7270